Acheter un logement sur plan : avantages et inconvénients

La Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) consiste à acheter un bien sur plan. Difficulté à se projeter, délai de livraison, risques… Autant de contraintes qui sont vite contrebalancées par les nombreux avantages offerts par l’achat sur plan.

Des avantages non négligeables

La VEFA présente déjà tous les avantages d’un achat immobilier dans le neuf :

  • L’état du neuf implique l’absence de rénovation et toute mauvaise surprise pendant au moins 10 ans, délai de la garantie décennale ;
  • Pour les mêmes raisons, les charges d’entretien sont faibles ;
  • Conforme aux exigences de la RT 2012, les nouveaux logements bénéficient d’une très bonne isolation, et sont économes en énergie. Confort et économies à la clé !
  • De nombreuses garanties couvrent l’acquéreur en cas de non-conformité, malfaçon ou vice jusqu’à 10 ans après livraison du bien ;
  • Les dispositifs Pinel (investissement locatif) et PTZ (primo-accession à la propriété) encouragent l’achat de biens neufs ;
  • Les avantages fiscaux sont plutôt incitatifs (frais de notaire réduits, taxe foncière provisoirement exonérée, avantages propres à l’investissement locatif, etc.).

Plus spécifiquement, la VEFA offre l’avantage de pouvoir personnaliser son logement : prévoir un balcon, revoir l’agencement, ajouter ou retirer des cloisons, mettre en place un dressing, installer des rangements dans chaque pièce, modifier les finitions (sols, murs, sanitaires…). Du sur-mesure, répondant aux besoins et modes de vie de chacun.

Des inconvénients mineurs

Les inconvénients d’une VEFA résident dans :

  • Le prix d’achat, généralement plus élevé (10 à 20% supérieur à l’ancien) en raison de l’obligation de respect des normes et règlementations en matière d’environnement ;
  • Le délai de livraison. Il faut compter en moyenne entre 12 et 24 mois. Une période pendant laquelle il faut gérer une double dépense ;
  • L’aspect abstrait de l’achat sur plan. Difficile effectivement de se projeter, d’autant plus sur les éléments qui n’apparaissent pas sur le plan, comme la luminosité, le voisinage, etc. ;
  • La localisation, souvent en périphérie des villes, où des terrains restent encore disponibles ;
  • Les risques liés au promoteur : mauvaise qualité de construction, ou même faillite. C’est pourquoi il est primordial de s’assurer de sa fiabilité (références, avis clients, garanties…) ;
  • Les risques de mauvaises surprises à la livraison : malfaçons, vices cachés, etc. Heureusement, les défauts imputables au promoteur sont pris en charge par les différentes garanties.

En somme, la VEFA implique de la patience, tout en restant focalisé sur les avantages qu’elle offre, en termes de normes, garanties, neuf et sur-mesure. Les risques sont quasi-inexistants – il suffit de vérifier les garanties du constructeur – compte tenu du fait qu’il s’agit d’un achat très bien encadré, visant à protéger au mieux l’acquéreur.