Conseils pour bien acheter un logement neuf

Vous connaissez maintenant toutes les étapes d’un achat immobilier sur plan. Et pour préparer au mieux votre projet, Urb’invest vous fournit quelques conseils et précautions indispensables.

Profiter des aides et dispositifs proposés dans l’immobilier neuf

Pour financer l’acquisition d’un bien, il est vivement recommandé de mettre en concurrence différents établissements bancaires, et pourquoi pas faire appel à un courtier en crédit immobilier, afin de bénéficier du meilleur taux d’emprunt.

Ensuite, selon votre projet, et sous conditions, vous pouvez peut-être bénéficier :

  • Du dispositif de défiscalisation Pinel, dans le cadre d’un investissement locatif,
  • D’aides financières (PTZ, d’APL, Prêt Action Logement…) dans le cadre d’une accession à la propriété.

Vérifier la qualité de l’emplacement

Lorsqu’un programme immobilier est susceptible de vous intéresser, il est important d’explorer le terrain, le voisinage, le quartier, à toute heure, de jour mais aussi de nuit, pour détecter d’éventuelles nuisances.

Il vous sera également utile de repérer la présence et la proximité des transports, commerces, écoles, services…

Vous pouvez enfin vous renseigner en mairie pour connaître les projets de construction autour du terrain, s’informer du Plan Local d’Urbanisme, connaître les hauteurs possibles des futures constructions riveraines, etc.

S’assurer de la fiabilité du promoteur immobilier

La solidité et la fiabilité du promoteur immobilier sont garants d’une bonne qualité de construction et de l’achèvement des travaux (bien que la garantie d’achèvement assure la livraison du bien). Pour vérifier ces informations, vous pouvez parcourir son site Internet, rechercher l’avis d’anciens clients, mais aussi visiter d’autres réalisations du promoteur, l’occasion aussi de rencontrer d’autres acquéreurs pour connaître leurs expériences.

Bien étudier les plans et documents du lot

Avant de réserver, étudiez bien les éléments fournis par le promoteur, notamment :

  • La notice descriptive, qui détaille les matériaux et équipements utilisés (un équipement non précisé ne sera pas nécessairement installé) ;
  • Le plan de masse, qui permet de connaître le programme immobilier dans son intégralité ;
  • Le plan de situation, qui s’intéresse au terrain de construction (comprenant les règles d’urbanisme par exemple).

Réserver votre bien dans les meilleures conditions

Il est recommandé de réserver rapidement. En effet, les biens les plus convoités – étages supérieurs, vue imprenable, etc. – sont réservés en premier.

Personnaliser votre logement

De nombreux promoteurs offrent la possibilité de personnaliser l’agencement, les revêtements, les ouvertures, etc. Vous pouvez ainsi choisir d’ajouter ou supprimer une cloison, un rangement, une fenêtre, préférer du parquet au carrelage, etc. Des options payantes, mais moins onéreuses si vous vous y prenez tôt !

Visiter le chantier

Il est possible de suivre l’avancement des travaux. Sécurité oblige, c’est le promoteur qui vous proposera un calendrier des visites, en prévoyant une première visite de découverte, et une deuxième visite des « cloisons achevées ». Cette seconde visite vous permettra de relever d’éventuelles malfaçons et d’émettre des réserves, suite à quoi le constructeur devra réaliser les travaux nécessaires à la « levée des réserves » avant la remise des clés.

Vérifier minutieusement votre bien

A la remise des clés, vous disposez de 30 jours pour émettre vos réserves au promoteur, par lettre recommandée. C’est pourquoi il est conseillé de vérifier, logement nu et muni de la notice descriptive, toute non-conformité, imperfection ou malfaçon.
En cas de gros défaut, vous pouvez faire consigner le solde (5% du prix de vente) chez un huissier en attendant la fin des derniers travaux.