Financer son investissement locatif par un prêt immobilier

Recourir à un prêt immobilier pour financer un investissement locatif présente plusieurs avantages : vous augmentez votre capacité d’acquisition, et réduisez vos impôts.

Un diagnostic patrimonial préalable nécessaire

Quelle que soit la solution de financement que vous choisirez, il est indispensable d’évaluer votre budget, ainsi que votre capacité d’emprunt immobilier avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier à des fins locatives.

Pour ce faire, vous devez prendre en compte (seul ou avec l’aide d’un conseiller en constitution de patrimoine Urb’Invest) votre situation fiscale, votre capacité d’épargne et vos objectifs de vie.

Cette étape vous permettra d’affiner votre stratégie d’investissement et de définir votre budget d’achat.

Le prêt immobilier, solution sûre et rentable d’investissement

Rentabilité : comme le taux d’intérêt du crédit (entre 1,5% et 2%) reste encore inférieure à la rentabilité brute de votre placement immobilier (autour de 4,5%), vous restez largement gagnant !

Fiscalité : les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus locatifs (ou déductibles des revenus globaux avec le statut de Loueur en meublé professionnel (LMP). Vous bénéficierez donc d’une réduction d’impôt.

Sécurité : les prêts immobiliers sont associés à une assurance décès – invalidité, qui permet de prendre en charge les remboursements du prêt en cas de décès ou de perte d’autonomie de l’emprunteur (ou de l’un des co-emprunteurs).

Un positionnement favorable mais limité des banques

Les organismes bancaires accordent volontiers un prêt pour investissement locatif. Il s’agit d’ailleurs du seul placement pouvant être financé par une banque.

Par contre, comme pour tout achat immobilier, le taux d’endettement futur ne doit pas dépasser 33%. A noter que les banques ne prennent en compte que 70% du loyer que vous allez percevoir, revenus locatifs nets exemptés des différentes charges et taxes de propriété.

Selon votre situation et les organismes, il est possible de financer tout ou partie du prix d’achat de votre logement locatif, c’est-à-dire avec ou sans apport.

Attention toutefois : les prêts prennent généralement en charge les biens matériels uniquement, ce qui exclut les dépenses annexes comme les frais de notaire par exemple.

Quel type de prêt pour financer votre projet locatif ?

Lorsque vous aurez trouvé votre bien locatif, un montage financier sera mis en place en fonction des loyers que vous percevrez.

Pour choisir le prêt le plus adapté à votre situation, vous pouvez d’ores et déjà consulter notre article sur les différents types de prêts pour financer votre investissement locatif.