Investissement immobilier et prélèvement à la source

Pour rappel, le prélèvement à la source interviendra en Janvier 2019. Vous paierez alors vos impôts concernant les revenus de l’année 2019 alors qu’en 2018 vous payez votre impôts sur les revenus perçus en 2017. Vous bénéficierez donc d’une année blanche.

La fin du taux d’endettement à 33% ?

Jusqu’ici pour évaluer votre capacité de financement, les banques appliquait un taux d’endettement maximum de 33%. Si le montant de vos mensualités dépassait la barre des 33% de vos revenus alors le dossier avait de grande chance d’être refusé. Le montant des impôts n’était donc pas pris en compte.

Demain, votre fiche de paye présentera un salaire net avant impôt et un salaire net après impôt. Les banques prendront donc le salaire net avant impôt et pourront appliquer le taux de 33%.

Par ailleurs, les banques prendront également le salaire net après impôts pour le calcul du reste à vivre qui est une technique déjà utilisée aujourd’hui pour évaluer votre capacité de financement.

Du point de vue des banques et des crédits immobilier, le prélèvement à la source n’aura donc aucun impact.

Revenus fonciers

Les revenus fonciers entrent dans le cadre du prélèvement à la source mais sous la forme d’un acompte versé au fisc mensuellement ou trimestriellement.

Une fois votre déclaration de revenus fonciers 2019 remplie, le fisc calculera votre impôt et la CSG et vous paierez ensuite selon les modalités que vous avez sélectionnées (mensuel ou trimestriel).

En ce qui concerne le déficit foncier, pour les travaux réalisés en 2018, l’avantage fiscal sera réduit à 50%. Si vous investissez 10 000€ de travaux en 2018, vous ne pourrez que déduire 5 000€ sur l’année 2019 pour les revenus de 2019. Cela est dû à l’année blanche sur 2018, pas d’impôts donc on limite la réduction d’impôts.

Investissement Pinel

En ce qui concerne les investissements réalisés dans la perspectives d’une défiscalisation Pinel, le nouveau mode de prélèvement à la source ne prendra pas en compte la réduction fiscale.

Pour autant l’avantage n’est pas perdu. Les investisseurs toucheront un acompte de 60% en Janvier et 40% au mois de Septembre. Les investisseurs devront donc être vigilants quant à leur gestion personnelle.

En ce qui concerne vos revenus 2018, étant donné que vos revenus seront concernés par l’année blanche, il ne sera pas possible de bénéficier en plus de la réduction fiscale.

Au final le prélèvement à la source ne vous impacte que sur la gestion de votre trésorerie personnelle et nécessite également que vous compreniez bien ce nouveau cadre réglementaire. Au delà de ces petits bouleversements, cela représente potentiellement une belle économie pour vous, puisque 2018 est considérée comme une année où les revenus ne sont pas imposés.